TransmÊtre

Texte de Marwane El Boubsi
Idée originale de Melinda Heeger
Mise en scène et voix off de Marwane El Boubsi
Avec Jacqueline Bollen et Melinda Heeger
Peintre corporelle et comédienne Caroline Escarmelle 
Lumières de Benjamin Dellicour

Transm+ètre -0352

Cette création est dans le catalogue des Tournées Art & Vie 15/16. 
Téléchargez ici le dossier de présentation.

SYNOPSIS

Pourquoi faire des enfants dans un monde comme le nôtre ? Cette question qui semble profondément liée à notre époque a été la base et le moteur de création de TransmÊtre, spectacle belgo-suisse qui retrace l’histoire extraordinairement banale d’une mère en devenir, Nathalie.

Nous suivons les joies, les rires, les questionnements, les coups de gueule, les doutes et les peines d’une jeune femme durant ses 9 mois de grossesse. Elle est accompagnée de Kamel, futur père surinvesti, à l’image des nouvelles générations d’hommes. Mais le monde de Nathalie va basculer lorsqu’elle se confrontera aux institutions, incarnées ici par Mme Peeters qui, bien malgré elle, est obligée de faire remplir des questionnaires aux futurs parents. Ces derniers déterminent si l’enfant deviendra ou non un citoyen « rentable ».

TransmÊtre est une pièce dans laquelle, à l’image de la vie, s’entremêlent constamment comique et tragique pour vivre une histoire profondément ancrée dans l’ici et maintenant. Trois comédiennes sur le plateau dont une maquilleuse corporelle qui va, au fur et à mesure de la grossesse, faire exister les transformations physiques de Nathalie sur le corps de l’actrice qui l’incarne.

Parce qu’avoir des enfants est une des choses les plus banales au monde, mais aussi, peut-être, notre plus grande mission en tant qu’être humain.

cropped-transmc3a8tre-041425.jpg

 EXTRAITS

Ça fait 10 ans qu’on est ensemble, je l’aime, il m’aime, c’est l’homme de ma vie, j’en suis persuadée ! Ça y est ! Je le sens, j’ovule ! Mes trompes de fallope et mon instinct biologique me le disent; je suis prête à pondre des mioches ! 

Nathalie a 27ans et est enceinte.

Je vais être père. Quand j’ai dit ça à mon père, hier, il a fondu en larme. Il m’a pris par les épaules et m’a dit:

Kamel, choisis deux choses. Deux choses fondamentales à transmettre à ton enfant. Tu sais, nous autres parents, tentons de transmettre tellement de choses à nos enfants, et tragiquement, ce qui leur parvient le plus, c’est ce que nous n’arrivons jamais à dire.

Et Kamel va être père.

En vertu du nouvel arrêté sur la loi de l’éducation parentale, il est à présent de notre devoir de poser une série de question à chaque futur parent qui se présente à nos consultations. Et ce, en vue du dépistage des délinquants potentiels.

Mme Peeters  est consultante en psychologie parentale.

Qu’est-ce qu’un enfant dans ce monde ? Une minuscule lune en orbite autour de sa planète mère, inconsciente de l’immensité de l’univers ? Mais c’est quoi ce monde ? Et comment vouloir y faire des enfants ?

L’enfant-n’est-pas-encore-né mais pourtant …

???????????????????????????????

???????????????????????????????

???????????????????????????????

NOTE D’INTENTION

Transmettre, une comi-tragédie moderne!

Nos bases de travail, d’écriture et de création sont toutes ces questions éminemment actuelles qui nous taraudent autour du rôle parental (que signifie fondamentalement être parent ?), de la place de la mère, du père, de l’autorité, de l’éducation, et tout cela dans une société contemporaine pleines de soubresauts.

La création d’un enfant, d’un citoyen terrestre supplémentaire est exceptionnellement simple, il est tellement banal de devenir parent. Et en même temps, il n’y a rien de plus extraordinaire (magique?). Une aventure qui change la vie à perpétuité. Alors nous nous interrogeons, sur nous, sur l’autre, sur la vie et ce monde qui va lui être offert…

Le leitmotiv de notre spectacle est inspiré d’une pensée répandue qui touche beaucoup notre génération: pourquoi faire des enfants dans un monde comme celui-ci?  Ce à quoi Mme Peeters (une thérapeute-fonctionnaire qui a pour tâche de détecter les délinquants potentiels avant leur naissance) répondra qu’il faut faire des enfants, une relève pour changer ce monde… .

C’est jusque dans la profondeur de ses méandres inconscients que nous cheminons aux côtés de Nathalie, en son sein où cet enfant prend ses couleurs. Jusqu’à la scène finale, un cauchemar durant lequel elle se confrontera à son enfant-pas-encore-né et à sa mère morte il y a quatre ans.

Partageons l’intimité d’une grossesse complexe, à l’image de la vie: les joies naïves de nos clichés, les questionnements existentiels, les humeurs capricieuses, les révoltes scandaleuses, les remises-en-questions bouleversantes, les maladies citoyennes, les angoisses exagérées, les promesses impossibles et… Les rendez-vous chez Mme Peeters!

Le spectacle est un crescendo; au début très léger et drôle, empli d’humour, de l’énergie d’une grossesse heureuse. Mais Nathalie va s’effondrer. Gentiment, petit à petit, alors que la réalité rattrape le concept. Elle va incuber la maladie occidentale du siècle: le stress.

« Cela fait 6 mois que je porte un enfant, mais je ne peux pas vous dire pourquoi. Je l’ai désiré, on l’a voulu. Mais cette réponse ne suffit pas, n’est-ce pas ? Ça ne suffit plus. Maintenant qu’il va arriver, je me sens vide. Je me sens inutile à la simple pensée de ce mot. »

Scène V, Nathalie,  » Parce qu’il faut changer ce monde. »

La mise-en-scène rassemble deux comédiennes et une maquilleuse corporelle sur scène durant tout le récit. Le compagnon de Nathalie, Kamel, est présent en voix off, il est très investi mais pourtant absent du plateau car l’aventure de la grossesse, aucun homme ne pourra jamais la partager.

TransmÊtre peut être représenter dans un cadre éducatif, dynamique, social et participatif, grâce au Théâtre Agora (c.f. dossier de présentation)

IMG_4671

???????????????????????????????

HISTOIRE D’UNE CRÉATION BELGO-SUISSE

Tout débuta en novembre 2012 lorsque Melinda Heeger fût Lauréate du Grand Prix Artistique Régionyon (Suisse romande).TransmÊtre  eut alors un premier soutien. Durant la saison 2012-2013, la mise en place et l’écriture du spectacle commencèrent (une étroite collaboration entre Marwane El Boubsi et Melinda Heeger).

En septembre 2013, une équipe suisse est réunie (Melinda Heeger à la mise en scène, Mélanie Foulon dans le rôle de Nathalie, Madelaine Bongard dans le rôle de la thérapeute, Natacha Emery prend en charge le body painting et la création lumière est assumée par Claire Firmann). TransmÊtre a connu une première étape de création. Le spectacle a été monté à Lausanne de novembre à décembre 2013 et a été représenté du 15 au 26 janvier 2014 à l’Ancien Cinéma Eldorado, à Lausanne-Centre. La création connaît un réel succès auprès du public.

En 2014, le Centre Culturel d’Anderlecht (Bruxelles) programme une reprise belge du spectacle lors du Festival Pro Pulse 2015, ainsi que le Théâtre des Riches-Claires, qui nous programme pour son ouverture de saison 2015-2016. Une occasion de retravailler la création, nourri d’une première étape de travail intense et innovante. C’est avec une équipe belge que nous décidons de reprendre TransmÊtre. Les fondateurs et porteurs du projet (Melinda Heeger et Marwane El Boubsi) travaillent en étroite collaboration depuis longtemps et décident de bousculer leurs rôles. Melinda Heeger ayant été la metteure en scène de la première étape de création devient le personnage principal (Nathalie) et Marwane El Boubsi en plus d’être l’auteur, en devient le metteur en scène.

TransmEtre_4

 

 

 

 

Publicités